Quand j’achète une voiture en Nouvelle Zélande et que je tombe sur le mauvais numéro…

A la Recherche de la voiture de rêve

L’achat d’une voiture à l’étranger n’est jamais chose facile, surtout quand comme moi on y connait Walou en mécanique/automobile!
Pourtant une voiture c’est l’étape finale vers l’indépendance totale : chaque route devient votre terrain de jeu, les possibilités deviennent illimitées!
Alors la tentation est grande!

J’ai donc acheté une voiture dans le cadre d’un Visa Vacances Travail en Nouvelle Zélande. Je restais un an dans le pays, donc l’achat était justifié, d’autant que la Nouvelle Zélande se prête bien au déplacement en voiture avec ses routes désertes, ses paysages superbes et sa taille réduite.

Me voilà donc à Queenstown. J’épluche les journaux de petites annonces (le lakes weekly notamment) et les sites internet (trademe.co.nz) à la recherche de ma future voiture de rêve.
Je me vois déjà cheveux aux vents, conduisant mon coupé cabriolet, le coucher de soleil à l’horizon. Et tant pis si le coupé cabriolet n’est ni coupé ni cabriolet!

J’ai la chance d’avoir un ami Français rencontré ici, Olivier, qui s’y connait en mécanique. On inspecte ensemble quelques véhicules. Il me dit quoi regarder, pose les bonnes questions. Et biens sur nous testons les véhicules sur route.

L’affaire du siècle!

Après une semaine, mon choix se porte sur une Honda Accord Wagon de 1994. C’est une bonne grosse voiture de papa, bien confortable, avec un grand coffre dans lequel on peut même mette un bon matelas. Et tout ça mesdames et messieurs pour la modique somme de 1400 nz$, ce qui nous fait du 900€ environ. L’affaire du siècle, l’occase en or du domaine de l’introuvabel. Pour info, c’est à peu près le budget moyen pour les voitures sur le marché des voyageurs Néo Zélandais.

Le changement de propriétaire? Une formalité! Un petit papier à remplir, donnez ça la poste avec 10$ et le tour est joué! C’est dans ces moment qu’on se dit qu’en en France, on est un peu compliqué et on se fait un peu voler, mais c’est une autre histoire!

Bref me voilà avec ma belle voiture entre les mains! Oh yeah! Je vais lui faire bouffer du bitume!

Hélas, la joie sera de courte durée!

Début des problèmes

Car à peine quelques jours plus tard, le système d’aération commence à faire défaut. Il ne répond plus vraiment, s’allume à son bon vouloir, bref il a pris son indépendance. Ca parait stupide comme détail, le système de ventilation. C’est pas le truc qu’on pense à bien vérifier lorsqu’on essaie une voiture. Et pourtant…reconnaissez que c’est un peu ballot se se retrouver en plein hiver à Queenstown (donc en région montagneuse et froide), sans système de chauffage dans la voiture. D’autant que sans ventilation, vous allez aussi avoir des problèmes de buée sur le pare brise! Funky!

Ce problème me suivra jusque à la revente. Impossible à régler, ce n’était pas un fusible, mais carrément la carte électronique qui gérait le système qui était grillée…

Si encore il n’y avait eu que ça…

Car peu après, c’est la batterie qui me lâche. 10% du prix de la voiture à ré-investir dans une batterie. Ca fait toujours plaisir!

La malédiction

Puis est venu le fameux épisode du contrôle technique et du pneu avant droit.
Un contrôle technique est obligatoire en Nouvelle Zélande tous les 6 mois pour les véhicules qui dépassent un certain âge.
Très bien, allez y je suis confiant. Quand le technicien me dit qu’il y à un pneu à changer, je me dis ‘ok ça va’. Quand il continue en me disant qu’il y a aussi une fuite sur le pot d’échappement, et surtout une petite fuite dans le moteur, je me sens moins bien.
Et quand le garagiste que je vais voir me dit qu’il va lui falloir démonter le moteur pour régler ça, je suis proche de l’évanouissement!

Bref, 550$ plus tard (j’ai mal), me revoilà avec une voiture en norme, et un pneu avant droit tout neuf.

7 jours plus tard, alors que je pars au supermarché, je trouve ma voiture bizarre. Elle vibre, et à tendance à virer à droite. Le pneu avant droit est complètement à plat.
What the Helll!! Celui que j’ai changé moins d’une semaine avant!
Je monte tant bien que mal la route de secours qui n’est qu’une simple galette (une mini roue toute fine…).
Galette que je ne trouve pas très gonflée, mais ça devrait suffire pour rentrer chez moi à 500m de là.

Ou pas, puisqu’à 100m de chez moi, la galette éclate. Je suis donc maudit!

Bilan

Un système de chauffage et une batterie  qui me lâchent, une fuite dans le moteur, et un pneu qui crève, deux fois en une semaine, ça fait beaucoup en quelques mois non?
Au total, j’ai eu plus de la moitié du prix de la voiture en réparation!
Alors aujourd’hui encore je m’interroge : Pourquoi? Pourquoi un sorcier vaudou m’a jeté un sort à moi et à ma voiture?
Le mystère reste entier…

 

Et vous avez vous déjà acheté un véhicule à l’étranger? Rencontré des problèmes en série?

Pin It on Pinterest