Quand je vis un véritable miracle de Noël sur la rivière Whanganui …

Et au milieu coule une rivière

Après une première quinzaine de jours en Nouvelle Zélande, passée à Wellington, entre soirées et rencontres étranges, il est temps de partir à l’aventure!
Avec quatre compagnons de fortune, quatre français (la majorité d’entre eux étant bretons, ça reste exotique!) rencontrés lors de mes virées nocturnes dans la capitale, je pars donc faire de la randonnée sur l’Ile du Nord.

Après la randonnée du Tongariro, Adèle et Nathalie, les deux filles du groupe, nous abandonnent et nous voila partis, avec Yann et François, pour une ballade sur Whanganui. Une randonnée particulière puisqu’elle se passe sur une rivière (Whanganui River donc), et se fait donc en canoë!

rivière Whanganui - Sur la rivière

Stan et François sont sur un bateau…

Nous sommes le 22 décembre quand nous quittons enfin la petite ville de Taumaranui à bord de nos embarcations. Fanch et moi partageons un canoë, Yann est en solo.

Une histoire de nourriture

Les affaires sont bien protégées dans des bidons hermétiques – on le vérifie d’ailleurs assez rapidement puisque nous chavirons lamentablement, Fanch et moi, à la traversée des deux premiers rapides!
Parmi ces affaires, la nourriture pour les 5 jours à venir : boites de conserves, pâtes, riz…La place était chère, et nous n’avons pas pu prendre beaucoup d’extra, hormis cette bouteille de Rhum Captain Morgan que l’on réserve pour le soir de Noël

rivière Whanganui - Et au milieu coule une rivière

Mystique Rivière

Les jours passent. Les paysages sont magnifiques. Le temps superbe. Nous rencontrons d’autres personnes lors de nos escales du soir, sur les campings où nous plantons nos tentes. Yann a emmené une canne a pêche (et son permis) et réussit à nous ramener 3 bonnes truites chaque soir! De quoi rendre l’accompagnement un peu moins fade!

Malgré cela, des pâtes c’est bien une journée, deux jours passent encore, mais à partir de 3 jours, la spécialité italienne devient lassante.

Le rêve…

Le 24 décembre au soir, pour oublier tout cela, pour oublier que c’est le soir de Noël, que le temps devient menaçant, et que nous somme à 20000km de nos familles, la bouteille de rhum est entamée, partagée avec nos compagnons de galère! Yann a pêché une truite de Noël de plus de 50 cm de long!

Le lendemain, c’est une bouteille de rhum vide qui repart avec nous. La matinée est difficile…

Nous somme le 25 décembre, le jour de Noël. C’est le 4ème jour de la randonnée. Le temps est maussade, avec ce ciel couvert de nuages. Et alors que nous commençons à ramer pour une quatrième journée sur Whanganui, nous réalisons qu’à ce moment en France, il est environ 21h et donc que les familles, nos familles, se réunissent autour d’un délicieux repas.

rivière Whanganui - truite de Noël

La truite de Noël

Notre perspective? Des haricots en boite, du pain de mie plus très frais, une boite de thon, du riz et peut être une truite, mais guère mieux…

Et tout en ramant silencieusement, nous rêvons de fruits frais, de légumes tendres, de viande rôtie, nous rêvons de délicieux gâteaux, de pain encore chaud, et pourquoi pas de bon vin…nous rêvons!

…et la réalité!

En arrivant au campement où nous passerons la nuit, le couple de locaux en charge du lieu nous amène rapidement dans une grande salle. J’aperçois alors ce que je pense être pendant quelques instants le fruit de mon imagination : une table, immense, couverte de victuailles! Des saladier remplis de crudités délicieusement assaisonnées, des morceaux de viande immenses et encore fumants, des plats de charcuterie, d’autres de gâteaux, de fruits, et même un saladier rempli de cocktail au rhum. Et tant d’autres choses…
Nous n’en croyons pas nos yeux. Le couple explique qu’ils organisent chaque année un grand festin le jour de Noël pour les randonneurs courageux de la Rivière Whanganui! Je ne leur en serais jamais assez reconnaissant…

rivière Whanganui - Banquet Final

Le Banquet Final (je n’ai hélas pas pris de photo de cette soirée)

Quelques heures plus tard, alors que je termine de dévorer ma dixième assiette de ce véritable festin autour de la grand tablée que nous avons formé avec la trentaine de personnes présentes, et sous le ciel redevenu étoilé, je repense avec amusement que je viens de vivre exactement ce dot je rêvais un peu plus tôt dans la journée…

Miracle? Peut être! Mais une excellent surprise, une très bonne soirée et un souvenir impérissable : certainement!

 

Et vous, avez vous déjà connu des bonnes surprises comme celles la en voyage? Des festins de roi à des moments inattendus?
Dites moi tout!

Pin It on Pinterest