Australie et Nouvelle Zélande! Deux pays convoités par les voyageurs du monde entier, les backpackers français en particulier. La raison? Leurs paysages hors normes et l’envie d’évasion bien sur. Mais aussi le fait que ces deux pays sont accessibles via le VVT : Visa Vacances Travail (ou WHV : Working Holiday Visa, aussi appelé PVT pour Permis Vacances Travail). Ce visa permet de rester un an dans le pays et d’y travailler pour financer son voyage. Reste à trouver un boulot!

Le contexte

Avant de voir les méthodes, il faut d’abord faire un point sur le contexte. Que ce soit en Australie ou Nouvelle Zélande, n’imaginez pas trouver un job d’un claquement de doigt comme on l’entend parfois. C’était peut être le cas il y a quelques années, avant 2008. D’après ce qu’on peut lire sur les forums, c’est à partir de cette date que la situation a commencé à devenir moins facile. Car rappelez vous d’une chose : chaque année, ce sont des dizaines de milliers de jeunes voyageurs du monde entier qui débarquent en Australie et Nouvelle Zélande pour trouver un petit boulot. Autant de belles rencontres potentielles. Mais autant de ‘concurrents’ quand il s’agit de trouver un boulot!

Alors comment trouver un job en Australie et en Nouvelle Zélande lors de votre année là bas? Suivez le guide!

trouver un job - mebourne

Melbourne, des milliers de jobs….si on sait comment les trouver!

Trouver  les offres…

Evidemment, pour trouver un boulot, il faut d’abord répondre aux offres. Et pour répondre à ces offres,  il faut d’abord…les trouver! Logique! La question est: où?

…sur Internet

  • Sur Internet, il y a quelques sites incontournables pour rechercher les offres :En Australie, LE site c’est gumtree. C’est un peu le LeBoncoin australien mais en mieux. Vous y trouvez tout, y compris des job. Sélectionnez la catégorie ‘Jobs’ et n’oubliez pas de préciser la ville / région où vous cherchez!En nouvelle Zélande, c’est le site Trademe qui tient la corde pour les annonces en tout genre. Même chose que pour gumtree, précisez la catégorie et votre localité.
    Un autre site que j’ai beaucoup apprécié en Terre du milieu c’est : BackpackerBoard. Les offres sont nombreuses chaque jour, et sont uniquement destinées aux backpackers. C’est pour  moi le site incontournable, je connais pas mal de personnes (dont moi) qui ont trouvé un job rapidement avec ce site!
  • Il y a aussi des règles à respecter si l’on espère décrocher un petit boulot via internet!D’abord soyez réactif. Ne répondez pas aux offres de la veille c’est souvent inutile. Tachez de répondre aux offres dans les minutes qui suivent son apparition, notamment si vous êtes dans une grand ville. Cela augmentera vos chances de décrocher un entretien ou un essai. Après 1h sur Internet, à Melbourne, des centaines de jeunes backpackers prêts à tout pour trouver un job auront déjà vu l’annonce et une bonne partie y aura déjà répondu!Si l’annonce propose un numéro de téléphone, appelez immédiatement ce numéro. Plus vous appelez tôt, plus vous mettez les chances de votre coté. Mettez vous à la place du recruteur : lui cherche à pourvoir son poste le plus vite possible. Il ne vous connait pas, ne sait pas qui vous êtes, à part que vous l’appelez rapidement et donc que vous semblez motivé. Continuez à l’impressionner au téléphone. Prenez un ton dynamique, posez des questions sur le boulot, proposer un essai.
    Et bluffez dans la mesure du raisonnable, si il vous demande si vous avez de l’expérience. Le but est d’abord d’avoir l’essai. J’ai dit ‘dans la mesure du raisonnable’ : n’allez pas dire vous avez été chef 10 ans si vous ne savez pas faire cuire des pâtes! Mais vous m’avez compris! Et pour ceux qui ont des scrupules à bluffer, sachez que ca fait partie du jeu. Tout le monde le fait, les recruteurs sont habitués.
trouver un job en australie - hire me

La concurrence sera prête à tout!

…dans les magasins

Dans les centres commerciaux, les supermarchés et certains magasins, il n’est pas rare de trouver des grands tableaux avec des tas d’annonces en tout genre. Entre les annonces de voiture, d’animaux et de services en tout genre, il n’est pas rare de trouver des offres d’emploi. Pensez à regarder!

…dans les journaux Locaux

A ne surtout pas négliger! Les journaux locaux sont parfois la meilleure source de petits boulots!
A Queenstown en Nouvelle Zélande par exemple, la recherche de boulot ne passait que par un et un seul journal hebdomadaire. Vous pouvez voir la liste des jobs et consulter la version numérique du journal  ici.  Chaque semaine, une foule de backpacker attendait sa sortie, le lundi si mes souvenirs sont exacts, pour éplucher les offres à pourvoir.

trouver un job en australie - now hiring

Les journaux locaux peuvent être une solution

…dans les agences d’interim

Un autre solution à envisager est l’agence d’intérim. Car l’agence d’intérim est ton amie! L’inscription y est normalement gratuite, et une fois dans la base de données de l’agence, vous avez potentiellement accés à des dizaines d’offres. Un conseiller pourra même vous appeler si vous correspondez à l’une d’elles.
L’inconvénient des agences est que l’inscription demande souvent du temps avec des papiers à fournir, à remplir, et un entretien. Gere de choses que je déteste, donc personnelement, bien que jeme sois inscrit dans une ou deux agences, ce n’est pas mon outil préféré.

…par le bouche à oreille

Un moyen de trouver un boulot sans vraiment le chercher, c’est le bouche à oreille. Que vous soyez dans une auberge de jeunesse ou en soirée ou en coloc, vous avez de fortes chances de croiser quelqu’un qui a un collègue qui va bientôt quitter son poste!
Ce n’est pas vraiment un moyen de trouver un boulot, mais ça reste un très bon prétexte pour sortir et discuter avec les autres voyageurs! Et c’est déjà pas mal!

…sur Facebook

Facebook est devenu un incontournable du voyageur. Hélas diront certain. Mais pour certains aspects, il faut reconnaitre que le réseau social peut s’avérer bien pratique. Certains groupes Facebook sont ainsi incontournables, que ce soit pour rencontrer des gens, trouver un appart, ou…trouver un boulot! Si vous êtes à Melbourne, par exemple, le groupe ‘Melbourne French Team‘ peut être sympa. Pour l’Australie, ‘Backpacker Job Board‘ peut faire l’affaire. Où que vous soyez, il y aura un ou plusieurs groupes qui vous seront utiles. Utilisez la barre de recherche Facebook, vous trouverez votre bonheur!

trouver un job en australie et nouvelle zélande - facebook

Facebook est ton ami

Créer vos opportunités

La seconde méthode consiste tout simplement à aller chercher les offres soi même, à créer ses opportunités.
Plutôt que d’attendre qu’une offre apparaisse sur un site ou un panneau d’affichage, aller de restaurants en restaurants ou de fermes en fermes, méthodiquement, et frapper à chaque porte pour distribuer votre CV et voir si on ne cherche pas de la main d’oeuvre peut être la clé!

Préparez vous quand même à recevoir beaucoup de refus. C’est normal! Mais l’immense majorité des gens qui vous recevront seront sympathiques. Alors continuez.
La clé avec ce genre de méthode est justement de persévérer. De continuer encore et encore.
La règle est aussi de s’organiser pour ne laisser passer aucune opportunité. Que ce soit pour des fermes ou des restaurants, allez y méthodiquement : repérez toutes les fermes des alentours sur une carte, et faites les toutes.

trouver un job en australie - la tortillaria de Melbourne

Le restau mexicain ou j’ai bossé à Melbourne : La Tortillaria!

Dans une ville, pour les jobs dans la restauration, fonctionnez par quartier : faites le tout d’un pâté de maison à la fois, et entrez dans chaque restaurant ouvert! Demandez alors à voir le manager (ca ne sert pas à grand chose de parler à un serveur ou à un cuistot…), présentez vous et votre démarche rapidement (il n’a pas que ça à faire non plus…donc préparez votre petit speech de 30 secondes), et demandez si il cherche de la main d’oeuvre.
Si c’est le cas : bingo!
Sinon, laissez lui un CV et dites lui de vous re contacter quand il veut!

Attention à ne pas venir dans les restaurants à l’heure de pointe : vous serez sur que votre CV finira à la poubelle directement (et à juste titre!).
Entre 11h30 et 14h00 et à partir de 18h, oubliez les recherches. Passez tôt le matin, ou en milieu d’après midi. De manière générale, si vous voyez que tout le personnel est très occupé ou que le restaurant est plein, n’entrez pas.

trouver un job en australie - koaka

Ce koala n’a rien à faire là.

Soigner votre CV

Pour toutes ces démarches, il vous faudra un CV nickel et adapté au pays. Le CV (ou Resume comme on dit là bas) doit donc bien sur être écrit en anglais et au format Australien / Néo Zélandais, c’est à dire sur 2 pages. Donnez plus de détails sur vos expériences passées. Ajoutez un petit paragraphe en haut de la première page pour expliquer en quelques lignes qui vous êtes, ce que vous cherchez, et quelles sont vos qualités.

Dans les pays anglo saxons, vos expériences et votre personnalité sont bien plus importants que vos diplômes (au contraire de la France). C’est un atout car on vous jugera sur ce que vous êtes, votre motivation lors d’un entretien, ou vos expériences passés plutôt que simplement votre diplôme. Dans le CV, il est donc courant d’avoir une section ‘Références’.
Dans cette section, indiquer les noms, adresses mails et numéro de téléphone de vos précédents managers. Si vous avez laissé une bonne impression, c’est parfait : n’hésitez pas à motiver un manager hésitant à appeler ce contact qui dira tant de bien de vous!

trouver un job - queenstown hotel

Ma lettre de recommandation du restau mexicain de Melbourne m’a bien aidé à bosser dans cet hôtel de Queenstown

Evidemment quand on arrive dans un pays anglo saxon et qu’on cherche une première expérience, il est difficile d’avoir une première référence à donner. Vous avez le choix :

  • d’inventer une référence. C’est peu utile à mon avis.
  • de mettre des références françaises. La encore je crains que ce ne soit pas utile car les managers anglo saxons ne vont pas s’amuser à appeler quelqu’un en France pour vérifier que vous êtes travailleur.
  • ou de commencer votre séjour avec un peu de Woofing/HElpx/Workaway, pour indiquer votre Hôte comme référence, avec son accord bien entendu.

Lorsque vous quittez un boulot, demander une lettre de recommandation. Lorsque vous chercherez un autre boulot, en plus de la référence, elle atout considérable pour votre candidature.

Dans tous les cas, faites relire votre CV et demandez conseils sur place à des gens que vous rencontrerez. Tous les avis sont bons à prendre.

 

Voilà, vous savez  maintenant comment trouver un job en Australie et en nouvelle Zélande! Du moins en théorie!
Car en plus de la volonté, de l’organisation et du temps nécessaire, il vous faudra sans doute un peu de chance bien sur.
Mais c’est justement en cherchant vraiment avec méthode que l’on met toutes les chances de son côté et que l’on finit par trouver! 
Alors au boulot! 😉

Et vous Voyageurs , quels sont les outils, les moyens et les astuces que vous utilisez pour mettre toutes les chances de votre côté quand il s’agit de trouver un petit boulot?

Pin It on Pinterest