Découvrez un splendide cinéma à l’ancienne : le cinéma Astor de Melbourne…

A propos de cinéma

Aussi loin que je me souvienne j’ai toujours voulu être un gangster cinéaste. Ou presque.
Quoiqu’il en soit, je suis depuis longtemps un grand fan du 7ème art. Je suis loin de connaître tous les films, toutes les époques, et je suis loin de m’intéresser à tous les genres. Mais je suis fan dans le sens où j’aime visionner des nouveaux films, pour parfois avoir le privilège de découvrir un chef d’oeuvre.
C’est une chose rare!

Mia - Pulp-fiction

Personnage culte d’un film culte : Mia Wallace dans Pulp Fiction

Ce plaisir est renforcé, décuplé même, quand il a lieu dans une salle obscure (plutôt que devant le petit écran d’un ordinateur…). J’aime tout le rituel qui accompagne une séance au cinéma : acheter son ticket après avoir fait la file d’attente où l’on a pu discuter du film que l’on va voir ou du dernier que l’on a vu avec la ou les personnes qui nous accompagnent, ou parfois simplement regarder des affiches et des bandes annonces de film.

Le ticket en main, on se dirige vers la salle, en croisant des gens sortant de leur séance avec toutes sortes d’émotions sur leur visage. Se laisser tenter par les effluves forcément attirantes de Pop Corn (sucrés ou salés, that u-is THE question?)…ou pas?? Et puis il y a l’entrée dans la salle.
Choisir sa place, ni trop près ni trop loin de l’écran. Ni trop à gauche ni trop à droite. Mais pas derrière le grand là, ni à côté de ceux qui mangent leur popcorn en faisant un bruit de disque vinyle rayé à chaque bouchée!
Viennent les bandes annonces. Les pubs aussi hélas bien que certaines soient parfois belles, amusantes ou inspirantes. Et puis les lumières s’éteignent, le silence se fait. Le logo d’un studio apparait alors que les derniers retardataires s’installent. Et c’est parti pour un voyage, un vrai si le film est bon!

Le cinéma Astor de Melbourne

J’ai un souvenir bien précis de mon premier jour à Melbourne. J’avais décidé de faire toutes les démarches administratives dès mon arrivée. Money Rules et c’est donc vers la banque que je me dirige histoire d’ouvrir un compte et d’avoir mon sésame : une carte bleue.
En attendant de rencontrer mon conseille Westpac, je prends place dans l’espace d’attente. Une table basse. Un prospectus m’attire l’oeil. C’est une feuille format A3, un calendrier en fait, avec une affiche de film différente chaque jour. Des films de toutes les époques, de tous les genres, de toutes les nationalités. Certains de mes films cultes comme Pulp Fiction ou Indiana Jones et la dernière Croisade sont au programme.
En haut de l’affiche, le nom du cinéma qui programme tout cela et que j’aime déjà : Astor Theatre, ou le cinéma Astor de Melbourne!

Calendrier Astor de Cinema Melbourne

Le calendrier magique : un jour, un film!

Aujourd’hui les multiplexes et les grandes chaines de cinéma prennent le pas sur les plus petites salles ou les plus anciennes. Ce n’est pas un mal en soi : les conditions de projection sont bonnes, le choix de film est grand (quoique…)…
Aller dans un cinéma comme le Astor c’est réaliser que l’on perd quand même quelque chose avec la disparition de ces vieilles salles.
Voyez plutôt. Astor Theatre est un cinéma construit à la grande époque : 1936.

Cinemé Astor de Melbourne - Le Batiment

Le bâtiment, superbe

C’est un bâtiment imposant, faute d’être élégant, qui abrite une salle unique et immense. Un balcon surplombe cette salle, et un rideau s’ouvre pour le début du film. Les sièges sont à l’ancienne et des lustres pendent au plafond.

L’entrée dans le cinéma est en elle même une expérience. Le hall carrelé ouvre sur un grand escalier. Là haut, la moquette épaisse et les grands fauteuils en cuir disposés dessus rendent l’endroit chalereux. Des affiches et objets de cinéma décorent l’endroit. Il est possible de commander une petite boisson, ou les classiques pop corn, au véritable petit bar situé juste à côté de l’entrée de la salle. Pas un vulgaire bar. Un bar à l’ancienne, chic, avec serveurs en costume complet qui vous servent votre vin dans un vrai verre.

Cinemé Astor de Melbourne - L'accueil

Le Hall d’accueil! Classe non?

La Séance

La séance va commencer. Dirigez vous vers l’entrée de la salle. Un ouvreur déchirera votre ticket avant de vous laisser prendre place.

Pas de pub au Astor. Mais des bandes annonces. Et pour parfaire le voyage dans le temps que vous effectuez, les bandes annonces diffusées datent de l’époque où le film que vous allez voir est sorti. J’adore!

Cinemé Astor de Melbourne - Le hall du haut

Le hall du haut

Les lustres s’éteignent. Régalez vous. Si votre vin n’est pas bon, sachez que vous pourrez toujours en essayer un autre lors de l’entracte, au milieu de chaque film.

C’est dans ce cinéma que j’ai eu la chance de re-voir un de mes films préférés : le somptueux Barry Lyndon de Stanley Kubrick. Et de découvrir le dernier film de ce géant du cinéma : Eyes Wide Shut (‘les Yeux Grand Fermés’), que j’ai beaucoup aimé!

Cinema Astor de Melbourne - La Salle

La Salle

Si vous passez par Melbourne, que vous appréciez un minimum le cinéma, et que vous voulez découvrir une autre façon de voir les films, alors foncez au Astor Theatre!

Infos Pratiques

Le Site web : Cinéma Astor Melbounre

Admirez moi ce programme : Programme du Cinéma Astor de Melbourne

Adresse :  Chapel St & Dandenong Rd – Melbourne VIC 3182 – Australie

Prix : 16$ (11 euros) le ticket pour adulte. C’est le prix normal pour un ciné en Australie. Pour ce genre de cinéma, à ce prix, c’est cadeau!

Cinemé Astor Melbourne- Le logo

Logo Astor

 

 

Pin It on Pinterest